Climat, environnement, ressources… Que lire ? Que voir ?

Il y a tout juste 2 ans, je rentrais d’un tour du monde avec la ferme intention de changer le cours de ma vie et de travailler dans ce qu’on appelle l’économie sociale et solidaire. Derrière ces mots qui regroupent tant de choses, j’ai fait mon bonhomme de chemin, à phosphorer à droite à gauche pour comprendre le milieu dans lequel je débarquais.

Aujourd’hui, j’évolue dans ce que je préfère appeler les écosystèmes à impact positif. Des personnes, des associations, des start-ups, des grandes entreprises, des fondations… Tous avec la volonté d’avoir un impact positif sur la société, et plus largement sur tout ce qui nous entoure. Je me suis intéressé à beaucoup de sujets, dont les problématiques environnementales, et j’ai ainsi commencé à me forger une médiagraphie autour de ces sujets.

Des amis happés par le temps qui court et ce quotidien dans lequel j’ai longtemps baigné m’ont demandé ce qu’il fallait lire, voir, connaître pour comprendre tout cela. Après un méli-mélo donné à la va-vite, j’ai eu envie d’aller plus loin : partager avec ceux que cela intéresse mes sources et ce qui a construit ma vision d’aujourd’hui.

La liste va bien entendu être profondément subjective autant que non exhaustive. Je n’ai aucunement la prétention de tout connaître, j’en suis même à des années-lumière (“je ne sais qu’une chose, c’est que je ne sais rien” nous rappellerait Socrate). Il faudrait un livre entier pour aborder tout ce que j’aimerais partager en connaissance sur les écosystèmes à impact positif, je vais donc me limiter dans cet article aux enjeux environnementaux ! Enfin il s’agit principalement de sources plutôt grand public pour faire une entrée en matière, pas une liste de sources très pointues.

Attention, la lecture, le visionnage, la découverte de tout ceci pourrait bien vous faire voir le monde un peu différemment !

Prêt ?

Côté réchauffement climatique, je recommande chaudement la lecture de l’excellent livre de Philippe Squarzoni . Sous forme de BD, le journaliste nous raconte avec poésie et tout en image sa découverte des enjeux liés au dérèglement climatique. Fascinant… et terrifiant ! Une excellente façon de rentrer dans le dur de façon vulgarisée, facile à lire, mais avec une vision que l’on qualifiera, selon ses croyances, de sombre ou réaliste.

Un des pontes très actifs sur les problématiques d’énergie, en France, c’est Jean-Marc Jancovici. Ses livres vont droit au but, ses conférences sont fameuses et son ton sans détour ! Vous verrez tout par le prisme de l’énergie. Il a fondé le , association ayant pour but l’atténuation du changement climatique et Carbone 4, société de conseil spécialisé dans la stratégie carbone.

Vous pouvez aussi aller voir du côté de l’association Negawatt, qui propose dans le un scénario pour atteindre d’ici 2050 une France sans énergies fossiles et sans nucléaire. Le livre porte bien son nom, il s’agit avant tout d’un manifeste avec ce que cela implique. Selon moi, il s’agit d’un ensemble d’actions et de mesures préconisées qui sont trop radicales par rapport à ce que notre société est capable de faire, mais cela reste un excellent cap à suivre. Je vous laisse vous faire votre opinion.

J’ai également lu sur le sujet de Hervé Kempf. Très intéressant pour situer les enjeux et les ordres de grandeur, en se bassant sur les théories de l’économiste et sociologue Thorstein Veblen.

Si vous souhaitez vous investir dans des associations qui luttent contre le dérèglement climatique, vous pouvez aller voir du côté de : , , , (justice climatique), , … et tant d’autres !

Mais pour comprendre véritablement le dérèglement climatique et ses enjeux, le mieux reste encore de se plonger dans . La sortie du prochain rapport est prévue pour octobre 2018. Je m’attends malheureusement à des conclusions qui confirment les scénarios les plus pessimistes. A suivre!

Avec le dérèglement climatique, on aborde la problématique des ressources fossiles : pétrole, charbon, gaz. Je n’ai pas lu de livres particuliers sur le sujet, mais la littérature est nombreuse. Vous pouvez par exemple aller vers « Pétrole apocalypse » de Yves Cochet.

Mais des problèmes de ressources, au-delà du pétrole (et de l’eau, dont tout le monde a à peu près conscience), on en a beaucoup d’autres. Pour vous faire une idée, je vous conseille le très beau et très bon livre de Virginie Raisson, co-fondatrice du (), .

“person standing on top of mountain” by on

Pour aller voir du côté des océans, vous pouvez aller voir l’association Bloom, et la WWF sur les chiffres alarmants des stocks de poissons. Et côté environnement en général, bien sûr Greenpeace.

Non seulement nous pillons, mais nous polluons. La problématique du plastique est un enjeu considérable. L’ONG SurfRiderFoundation fait partie des entités qui étudient le problème.

Livre que je n’ai pas encore lu mais qui peut être intéressant sur le sujet : « Homo Detritus », de Baptiste Monsaingeon.

Sur les ressources utilisées côté nouvelles technologies, j’ai découvert la problématique des terres rares avec Philippe Bihouix et Guillaume Pitron .

Si ces sujets vous intéressent, il y a des ONG qui sensibilisent et traitent de ces sujets et des solutions. Je pense à HOP, Halte à l’Obsolescence Programmée » avec Laetitia Vasseur, et Green IT avec Frédéric Bordage. Cela nous fait faire un passage par la sobriété numérique.

Pour la sobriété générale, il faut aller lire Pierre Rabhi « La sobriété heureuse », et le mouvement qu’il a fondé avec Cyril Dion, « Les Colibris »

Cyril Dion, c’est le papa du documentaire « Demain ».

A la croisée de ces problématiques, l’association ZeroWaste, avec Flore Berlingen en tête de pont, promeut le Zéro Déchet. Inspirant !

Tous ces sujets (et bien d’autres), m’ont amené sur le terrain de la collapsologie. Kézako ? C’est l’étude de l’effondrement de notre civilisation industrielle et de ce qui pourrait y succéder… Rien que ça ! Eh oui, quand vous creusez toutes ces problématiques, difficile d’être optimiste.

Pour rentrer dans le sujet, l’excellent livre de l’excellent Pablo Servigne est un must. Livre co écrit avec Raphael Stevens.

La véritable bible de la collapsologie, c’est le rapport Meadows, ou rapport au club de Rome du couple Meadows et Jorgen Randers. Je pense sincèrement que tout le monde devrait lire ce livre. Cela explique, de façon technique, mais vulgarisée, que notre modèle de consommation n’est pas tenable et conduit très probablement à un effondrement. Ou autrement dit que chercher à avoir une croissance infinie dans un monde fini n’est pas possible.

Sur le thème spécifique de la décroissance, je vous recommande le livre de Serge Latouche, “le pari de la décroissance”, que je trouve assez poussé. Il s’agit plutôt d’a-croissance en l’occurence. Et pour pousser le sujet sur le côté concept, c’est Paul Ariès qu’il faut lire.

Enfin le 3e livre-pilier à lire en la matière, mais que je n’ai pas encore lu : « Effondrement » de Jared Diamond. Qui analyse certaines sociétés et civilisations emblématiques qui se sont effondrées, les mécanismes à l’œuvre et les parallèles possibles avec notre situation actuelle.

Les acteurs et associations incontournables sur le sujet de l’effondrement :

  • L’association et Vincent Mignerot (fondateur)
  • L’institut et un de ses fondateurs, l’ex ministre Yves Cochet

Pour creuser cet univers de l’effondrement, je vous conseille :

  • la web série de Clément Montfort sur Youtube
  • les interviews de la chaine internet (effondrement, énergie, géopolitique, médias…). Très instructif ! Je recommande particulièrement les interview Thinkerview de Pierre Larrouturou, Jon Palais, Gunter Pauli, Pablo Servigne, Philippe Bihouix, Jean-Marc Jancovici, Sébastien Arsac, Bruno Parmentier, Vincent Mignerot, Etienne Chouard.
  • les podcasts : Atterrissage de Damien Detcherry, Présages de Alexia Soyeux, Sismiques de Julien Devaureix

Côté magazine la lecture de moult articles sur vous fera aussi découvrir les dangers de l’effondrement.

J’ai personnellement appris beaucoup de choses grâce au module « La Terre et ses ressources » de l’.

En particulier parce que j’y ai rencontré :

  • Cédric Ringenbach, ex directeur du Shift Project, think tank promouvant les initiatives vers une transition énergétique, et fondateur de la , atelier ludo-pédagogique sur le changement climatique.
  • François Gemenne, absolument passionnant. J’ai hâte de lire ses livres (« Géopolitique du changement climatique »)
  • Maxime de Rostolan, qui a fondé et qui explore les voies de la permaculture et de l’agro-écologie. Il a sorti un film récemment « On a 20 ans pour sauver le monde ».
  • Virginie Raisson (« 2038 les futurs du monde » dont j’ai parlé plus haut), spécialiste de la prospective. Par qui j’ai découvert les problématiques du sable (excellent documentaire sur Arte), ou encore du cacao !

Pour terminer sur une note positive, il faut aller voir les personnes et associations qui proposent des choses, des alternatives. Le documentaire Demain par exemple !

Je vous recommande très très chaudement le dernier livre de Pablo Servigne : revenir à une des natures de l’homme et de la Nature, trop souvent mise de côté.

Je vous recommande également le livre de Jean-Pierre Goux , roman autour d’un activiste écolo seul contre la grande machination. J’ai adoré !

Enfin, pour ceux qui voudraient quelque chose de plus intellectuel et philosophique autour de l’écologie, on peut s’orienter vers les philosophes et penseurs suivants, que j’ai souvent vu cités dans les livres et articles : Ivan Illich, Andre Gorz, Nicholas Georgescu-Roegen, Henry D. Thoreau (et sa fameuse désobéissance civile), Edgar Morin (“Pour une politique de civilisation très facile et rapide à lire”), Hans Jonas ou encore Arne Naess (père de l’écologie profonde).

Mes objectifs de lecture pour les semaines et mois à venir :

  • « Effondrement » de Jared Diamond
  • « L’économie symbiotique » de Isabelle Delannoy
  • « Dormez tranquilles jusqu’en 2100 : Et autres malentendus sur le climat et l’énergie », le dernier livre de JM Jancovici
  • « Tout peut changer Capitalisme et changement climatique » de Naomi Klein
  • « Cataclysmes » de Laurent Testot
  • « Drawdown, comment inverser le cours du réchauffement planétaire » de Paul Hawken
  • « Homo Deus » de Yuval Noah Harari. Je recommande « Sapiens », du même auteur, qui permet, je trouve, de se rappeler que les histoires et les visions du monde sont multiples. La sienne fait réfléchir.
  • Et, évidemment, le rapport du GIEC qui paraîtra en octobre…

N’hésitez pas à laisser en commentaire des avis et propositions de lecture. Livres, vidéos, podcasts, articles, conférences, etc.

Petit conseil de fin : pensez à alterner ces lectures avec des lectures plus légères. Cela peut devenir anxiogène de vivre face à ce qui nous attend…

Addendum 16/07/2020 : Un prolongement de cet article est disponible

Vous trouverez dans les chiffres-clés permettant de saisir l’ampleur et l’urgence du dérèglement climatique.

Enfin dans , vous découvrirez une synthèse et mon appréciation des principes de l’écologie profonde suite à la lecture de “Une écosophie pour la vie” de Arne Naess.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store